[DOSSIER] Histoire de l’association BDM Live à travers son identité visuelle

DOSSIER-thomaslombard.com-BDM-Live

A quatre mois de la 10ème édition du festival organisé par BDM Live, je me suis dis que c’était l’occasion de vous proposer un article sur cette association atypique du Val de Saône. Asso’ dont j’ai fais partie durant plusieurs années et pour laquelle j‘ai réalisé un certain nombre de créations graphiques. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur BDM, de découvrir les origines de l’association et de mettre au jour certains secrets…

Des cendres du phénix…

BDM Live est née un peu par hasard des restes d’une autre association, BDM autoprod’. A l’origine de cette asso’, on trouve les membres de 4 groupes de Metal Côte d’Oriens à la toute fin des années 90 : Aegirson, Dreaggan, Angel of Pain, et Blackened. Ces jeunes gens de 15 à 25 ans passent l’essentiel de leur temps libre à répéter leurs compositions dans les garages parentaux dans le sud de la campagne dijonnaise.

Premier logo de l’asso’ déjà réalisé par mes soins, à l’époque où je ne connaissais encore pas Photoshop… (1999)

Leur objectif est de se produire sur scène pour proposer leurs titres au public Dijonnais. Mais la tâche n’est pas aisée. Il n’existe pas de réelle structure visant à promouvoir le Métal et ce style musical n’a pas forcément une bonne image aux yeux de tous. C’est suite à ce constat que la bande de copains décide de joindre leurs forces et créer une association. Après plusieurs années de persévérance, plusieurs démo CD auto-produites et un certain nombre de concerts organisés, le bilan de la structure reste mitigé.

Une renaissance inattendue

Eté 2005, canton de Saint-Jean-de-Losne, un autre groupe de copains qui joue du Hard Rock, tente de monter un petit concert à Esbarres avec les moyens du bord, pour la fête de la musique. Ce sont les Feedback, avec parmi eux, une des grandes figures du canton, le célèbre « Coucouss » . Ils sont très rapidement rejoints par quelques membres de BDM Autoprod pour organiser ce concert des plus improvisés. Contre toute attente, la soirée est une réussite, le public répond présent et les groupes qui se produisent ce soir-là, prennent un grand plaisir à jouer dans ce petit village. BDM Live était née.

La mythique scène d’Esbarres avec la prestation d’Aegirson en 2006. Retenez bien le p’tit gars à droite pour la suite de l’article…

Suite à ce premier succès, la bande de copains se dit qu’il serait amusant de rempiler tout en se donnant les moyens de faire mieux la prochaine fois. L’idée de reprendre l’association BDM autoprod pour la remettre au goût du jour vient assez naturellement. La structure existe déjà, pourquoi s’en priver; surtout qu’elle est quasiment inactive.

Les copains d’abord

Petit à petit, l’équipe s’organise. Les amis viennent donner un coup de main, les postes clefs de l’association se mettent en place et la machine BDM prend forme. Chacun apporte ses compétences afin de faire évoluer la structure dans le bon sens, en conservant toujours l’état d’esprit originel : convivialité, franche camaraderie et rock n roll. De mon côté, je propose mes connaissances en graphisme pour commencer à revoir l’image de l’association.

thomaslombard.com BDM Live

Premières recherches pour la nouvelle identité graphique de BDM. On peut déjà voir les prémices du changement de nom.

En plus d’un coup de neuf esthétique, je propose ainsi une modification de la dénomination, en passant d’autoprod à live. En effet, la nouvelle mouture de BDM se ré-oriente sur l’organisation de concerts, au détriment de l’activité production d’album qui n’avait jamais vraiment convaincue. A noter aussi que le BDM nouveau ne se donne plus comme objectif principal de faire jouer les membres de l’association, comme c’était le cas auparavant. Au contraire même, le but est de faire jouer le plus de groupes possible, avec une préférence pour les formations du cru. Enfin, notons un autre changement assez emblématique de la mutation de BDM : la musique Metal n’est plus l’unique argument artistique. En effet, BDM Live défend toute les musiques amplifiées basées autour du rock; de la chanson française au Hard Rock en passant par le Ska ou le Jazz Manouche. Mais la quasi-totalité des membres de BDM restent métalleux dans l’âme, et leur programmation musicale laisse toujours une place aux représentants du headbanging!

Le côté rugueux du rock n roll alliée à une structure solide et posée, voilà l'essence du logo retenu pour BDM Live.

Version choisie du logo du nouveau BDM.

A propos, pour ceux qui se demandent encore la signification des lettres BDM : non, ce n’est ni « bande de musiciens », version politiquement correcte parfois évoquée, ni même « bois du mazout ! » comme on peut l’entendre dans les rues de Trouhans les soirs d’été. Non, la paternité du nom de l’association est attribuée à JB, bassiste du groupe Aegirson. Lors de la première table ronde à Saint-Seine en Bâche, qui allait donner naissance à l’association en 1998, et alors que tout le monde peine à trouver un nom accrocheur, ce dernier s’écrie : « mais Bordel, Du Metal! »

Dans la foulée, je réalise aussi le premier site internet de l’association. 2006 oblige, Myspace est encore d’actualité, tout comme la technologie Flash utilisée à cette époque pour ce site.

S’en suit la réalisation des affiches de concerts, des livrets d’information et de manière générale de la charte graphique de l’association.

Les potards au taquet

Les années passent et les membres de BDM gagnent en confiance. Alors qu’à ses débuts, l’asso fait appel aux services d’un ingé-son extérieur, l’heure est arrivée pour le fameux « Zaza » de se lancer dans le grand bain. Pour sa première « aux manettes » en 2008 notre ami est tendu, ses compères aussi. Finalement son coup d’essai sera le bon, et s’en suivront ensuite des concerts sonorisés aux petits oignons par l’ami Zaza. Quelques années plus tard, il lance son activité MX SISTEMM, dont je vous invite à lire le précédent article que je lui ai consacré.

Exemple d’un flyer de 2009.

Pour la petite histoire, le guitariste de droite sur ce flyer n’est autre que le copain Tommy, dont je parlais plus haut dans cet article. Ancien membre de BDM Live, ainsi que des groupes Aegirson et Blackened mais aussi de l’asso’ Leptiobyss à Dijon. A propos de cette dernière, citons aussi Flo, ancien membre de BDM qui fonda cette association jumelle de BDM sur Dijon, et qui en resta président de longues années. Et pour la petite histoire, j’ai été à l’origine de l’appellation Leptiobyss à l’époque où le groupe qui allait devenir Blackened cherchait un nom.

Pendant qu’on parle de président, on ne peut pas occulter l’homme qui tient d’une main de fer les rênes de BDM Live, j’ai nommé notre dictateur préféré, Kaiser; président auto-proclamé à vie de l’association et également représentant officiel de la structure auprès des médias locaux.

Une des idées de notre président fut la création de t-shirts pour arborer les couleurs de BDM Live. J’ai tenté une proposition « choc » avec ce slogan « du rock dans ton froc ». Après concertation avec les autres membres, cette touche d’audace ayant bien plu, ce choix fut validé.

Les années « fast »

Nous sommes déjà loin des débuts hésitants et BDM tente de se diversifier. En dehors du traditionnel festival « Fête de la Zic » d’Esbarres, qui reste l’événement phare, plusieurs expériences sont tentées : le festival « Artézic » dans le Parc Magnin de Brazey en Plaine en été, les Giboulées du Rock à la fin de l’hiver à Echenon, ou encore la co-organisation des Vendredis des Quais avec la commune de Saint-Jean-de-Losne.

Tout en essayant de faire évoluer l’image de BDM pour toujours coller à son époque, j’essaye tout de même de garder les fondamentaux visuels comme les couleurs et l’aspect rugueux du rock n roll.

Chacun de ses événements est un nouveau défit, toujours très enrichissant. Hélas, à partir de 2012, les membres de BDM décident de se recentrer essentiellement sur le festival d’Esbarres. Principale raison : même si les amis, la famille et l’entourage de BDM sont toujours là pour donner un coup de main sur les manifestations, le staff principal de l’association reste assez limité. A ce moment-là, en plus du départ de certains de ces membres, il est difficile de débusquer de nouvelles recrues pour la relève. C’est à cette période que je quitte l’aventure BDM pour essayer de mener à bien des projets plus personnels, dont j’espère vous parler d’ici peu…

2010, je décide de faire évoluer le site de BDM vers quelque chose de plus souple et actuel, je me tourne vers la simplicité de WordPress.

Putain, 10 ans…

Après les périodes de doute passées, BDM Live prépare fièrement la dixième édition de son festival Esbarrois. Les rangs de l’asso ont été garni de nouveaux membres et tous les postes se sont encore professionnalisés. Mais l’idée à l’origine de BDM Live reste toujours intacte : proposer des concerts de qualité, gratuitement, à une population potentiellement assez éloignée de la vie culturelle Dijonnaise.

Je vois que j’approche de la fin de cet article et hélas, je n’ai pas pu citer tout le beau monde qui a participé ou participe encore à l’aventure BDM Live. Mais je les remercie tous et les félicite pour leur travail unique dans le canton de Saint-Jean-de-Losne. En espérant donc encore de belles années de concerts à Esbarres et ses alentours, je fais toujours partie du fidèle public de BDM. Je garde aussi un œil curieux sur une éventuelle évolution graphique de l’asso’ dans le futur.

Avant de terminer ce résumé non-exhaustif de l’histoire de BDM, et comme je vous sais friands d’anecdotes, en voici une dernière : l’onde sonore qu’on peut voir dans les lettres « BDM » correspond au titre « Killing in the Name of » des Rage Against the Machine. Rock N Roll !!! 😉

Dernier petit cadeau, le clip que j’avais réalisé pour la présentation de l’association, car je fais aussi de la vidéo, mais c’est une autre histoire… Et n’oubliez pas de réserver votre samedi 07 juin 2014 pour la dixième édition du festival BDM à Esbarres.

Pour plus d’info, voici les liens relatifs aux associations et groupes dont j’ai fais mentions dans l’article. Je vous invite à les visiter et les partager :

-BDM Live : site // Facebook
-Leptiobyss : site // Facebook
-MX SISTEMM : site // Facebook

-Aegirson : site // Facebook
-AOP : site // Facebook
-Blackened : site
-Dreaggan : site // Wikipedia (pas de Facebook chez les chiens de l’enfer!)
-Malfaiteurs : Facebook (ex Feedback)

et ma page Facebook thomaslombard.com, pour découvrir des photos, des infos, des articles…

A la prochaine!
Thomas

Bookmark the permalink.

2 Comments

  1. On voit complètement c’que tu veux dire !

  2. Vraiment, tu vois ce que je veux dire?

Qu'en pensez-vous? Laissez un commentaire...